Princesse Sissi

Un forum sur le célèbre dessin animé Princesse Sissi
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 episode 14 : retrouvailles manquées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
princesse sissi
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2613
Age : 33
Personnage préféré : sissi et frantz
Autre(s) DA préféré(s)? : princesse starla
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: episode 14 : retrouvailles manquées   Lun 28 Juil - 10:55

Sous les ordres de l'impératrice Sophia,Franz doit se rendre dans un village ayant de gros problèmes avec leurs mines de charbon.Cela l'empeche de pouvoir accueillir lui meme Sissi qu'il a fait escorter au palais en vue de leur futur mariage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.princessestarla.discutforum.com
vid_hurry
toufou
toufou
avatar

Féminin Nombre de messages : 460
Age : 27
Personnage préféré : Sissi, Franz et Karl
Autre(s) DA préféré(s)? : Princess Starla, Winx,Dragon Booster, Valerian&Laureline,Martin Mystere,Code Lyoko,Galactik Football
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: episode 14 : retrouvailles manquées   Ven 27 Fév - 10:08

Episode 14 :
Recap : En route pour le bal, Karl et Sissi sont surpris par une inondation et sauvent Anita, une petite orpheline. Pendant ce temps, à Schönbrunn, Helena espère voir se concrétiser officiellement ses fiançailles avec Franz mais au moment de recevoir le bouquet des fiançailles, elle voit ses plans s’effondrer avec l’arrivée soudaine de la merveilleuse Sissi.

Retrouvailles manquées

Sissi et Franz valsent dans la grande salle quand soudain ils sont séparés et Franz disparaît.
Sissi : Franz…Franz…FRANZ !
On voit qu’elle est en train de rêver. Elle se lève et au même moment la porte s’ouvre et sa mère, Bepa, Mapperl, Gackel et Tommy entrent dans sa chambre en riant.
Sissi : Oh
Tommy : Sissi, c’est nous.
Sissi : Oh. Mais, mais où suis-je ?
Tina : Mais tu es a Possi.
Les enfants grimpent sur son lit en riant et sa mère va ouvrir la fenêtre.
Mapperl : Voilà deux jours que tu es revenue de Vienne.
Tommy : En attendant la date officielle de ton mariage.
Gackel : Et tu ne peux déjà plus te passer de Franz.
Sissi : Quel horrible cauchemar. J’étais encore en train de valser dans la grande salle du palais.
Tina : Et bien, pour que tu cris aussi fort, Franz devait drôlement te marcher sur les pieds.
Ils se remettent à rire.
Ludovica : Allons les enfants, laissez Sissi se préparer maintenant. Son père l’attend sur la colline.
Ils courent tous à l’extérieur.
Ludovica : Et je crois qu’il a d’excellente nouvelles a t’apprendre.
Sissi descend de son lit et court à la fenêtre où elle agite la main en direction de son père.

Un peu plus tard, sur la colline, Max et Sissi marchent.
Max : La première bonne nouvelle, c’est ça. Regarde, nous avons retrouvé Possi. Toutes ces terres nous appartiennent a nouveau. Je les ai racheté à ce coquin d’Arkas aujourd’hui même. Et tout ça, c’est grâce à toi, et à Franz bien sure. C’est lui qui nous a donné l’argent nécessaire.
Sissi : Oh papa. Oh papa, je suis si contente. Alors tu n’es plus fâché contre Franz.
Max (se dirigeant vers son cheval) : Je ne peux pas être fâché contre mon future gendre, surtout quand ce gendre se montre aussi généreux.
Sissi : Aha, oh, oh papa. Et la seconde bonne nouvelle ?
Max : Les Brauner vont revenir s’occuper de nos terres. J’ai retrouvé leur trace.
Sissi : Ca alors. Mais, mais enfin comment es-ce possible ? Où sont-ils ?
Max : En Autriche. (Montant a cheval) Hans Brauner est mineur dans la grande ville de Vifle. Mais je t’expliquerai tout ça à mon retour. Le temps se gâte et je n’ai pas envie d’être pris dans une tempête de neige.
Sissi : Oh, toi. On sait toujours quand tu t’en vas mais jamais quand tu reviens. Tu seras parti longtemps ?
Max : Une journée tout au plus. Mais tu as raison Sissi. Avec moi on ne sait jamais. Tiens (lui donnant une boite bleue), si tu devais partir pour Vienne avant mon retour. Voilà de quoi ne pas oublier complètement ta famille. Ni ton vieux papa adoré.
Sissi : Papa
Max : Ya ! Promet moi de ne l’ouvrir qu’a Schönbrunn. Pas avant.
Sissi : Promis. Reviens vite.
Elle monte sur le kiosque en attrapant une des colonnes pour regarder partir son père.

Au palais
Franz attrape lui aussi une colonne pendant qu’un homme tape sur la charpente a coup de marteau.
Karl : Franz, Franz
On le voit arriver sur son cheval.
Karl : Viens vite, les roses sont arrivées.
Franz : Ah ça, les roses ne peuvent pas attendre.
Il enfile son costume de prince, saute sur une planche qui dépasse et rebondit pour aller s’asseoir a l’arrière de Karl sur le cheval.
Les gens qui sont autour l’applaudissent tandis que Karl parait étonné.
Franz : Merci les amis. Je compte sur vous tous. Le kiosque doit être terminé ce soir. Aller Palache
(NB : Je ne suis pas sure du nom, mais ce n’est pas Panache -c’est un cheval de couleur marron)

Les personnes se remettent au travail.

Franz : J’espère que tout sera prêt pour l’arrivée de Sissi
Karl : Tout sera prêt, c’est certain. Mais je ne suis pas sure que tout le monde soit prêt à accueillir Sissi.
Karl : Oh, ce que tu peux être pessimiste Karl.

A l’intérieur du palais
Sophia : Quand je pense que Franz a envoyé une escorte à Possi pour ramener cette petite sauvageonne à Schönbrunn et sans même consulter sa mère.
Zottornic : Je compatis Majesté. Je suis de tout cœur avec vous.
Sophia : Ah, si seulement Franz avait choisit Helena, tout deviendrait alors tellement plus simple. Vous auriez devant vous une belle-mère comblée.
Zottornic : Mais vous pouvez encore l’être Majesté. N’oubliez pas que cette Elisabeth n’est pas encore mariée au prince Franz.
Sophia : Mais oui, c’est vrai. Et rien ne dit que cette paysanne Bavaroise réussira à supporter longtemps la vie a la cour d’Autriche.
Zottornic : De plus, vous avez un deuxième fils en age d’être marié également.

Ouvrant une porte
Karl : Je t’assure Franz, tu n’aurai jamais du envoyer cette escorte maintenant.
Franz tient une rose à la main.
Franz : Je n’y peux rien Karl. Sissi me manque trop.
Karl : Mais enfin, la date de votre mariage n’a même pas encore été décidé.
Franz : Cela ne saurait tarder. Fais moi confiance.
Karl : Je n’en suis pas aussi sure. Maman est réellement folle de rage. Tu la connais. Quand elle a une idée dans la tête
Franz : Et bien, je serai encore plus buté qu’elle. Ne t’inquiète surtout pas pour moi, petit frère. Sissi va arriver et je m’arrangerai pour que tout se passe bien.
Karl : Et Helena, tu as pensé a elle ?
Deux hommes ouvrent une porte pour que les deux princes passent.
Franz : Helena, Helena, Helena ! Toujours Helena. Elle aussi faudra bien qu’elle s’y fasse.

Helena : Karl, Franz, vous parliez de moi a l’instant, n’es-ce pas ?
Franz : Oui, enfin, c’est à dire non, pas vraiment Helena. Tiens, ça, c’est pour toi.
Il lui donne la rose
Helena : Oh Franz, qu’elle délicate atten…
Franz : Suivez moi messieurs. Les appartements de la princesse sont là. J’ai fait cueillir plus de mille roses. J’espère qu’elles y sont toutes.
On voit un homme transporter un très gros bouquet de fleurs.
Helena : Oh ! Toutes ces superbes fleurs pour cette paysanne. C’est insupportable !
Elle jette la fleur qu’elle tenait à la main.

A Possi
Sissi reçoit une boule de neige sur le visage. Ce sont les garçons et Toufou qui courent vers elle.
Sissi : Oh. Attendez vous allez voir.
Sissi lance une boule de neige à son tour et c’est Gackel qui la reçoit en pleine figure. Ils se jettent tous sur Sissi et la fait tomber. Tina termine un bonhomme de neige.
Tina : Pas plus compliqué.
Tommy : Wow, il est chouette. Dis Sissi, tu crois que tu auras droit de faire des bonhommes de neige dans les jardins de Schönbrunn.
Sissi : Oh, mais j’espère bien mon petit Tommy.
Tina : Dis Sissi, quand tu seras a Schonbrunn, il faudra que tu change de tenue combien de fois par jour ?
Gackel : Dis Sissi, es-ce que tu seras obligé d’aller au bal tous les soirs ?
Mapperl : Et tu auras le droit de manger tous les gâteaux que tu veux ?
Sissi : Oh, mais je n’en sais rien.
Elle essuie le manteau de Tommy avec sa main et il l’attrape.
Tommy : Dis Sissi, es-ce que tu m’emmèneras avec toi a Schönbrunn ?
Sissi : Non, je ne pense pas Tommy. Tu sais, la vie à la cour d’Autriche ne doit pas être très amusante pour les enfants.
Les visages des enfants deviennent tristes.
Sissi : Enfin, je ne suis pas encore partie. Pas avant plusieurs semaines où même plusieurs mois. Voyons. Oh !
On voit approcher un homme à cheval et un carrosse.
Sissi : L’escorte Impériale. Déjà ! Mais c’est impossible.
Ils descendent tous la colline en courant. Toufou flaire un lapin et le poursuit.

A l’intérieur du château de Possi
Sissi est debout au bas des escaliers près de la porte
Sissi : Maman, Greta, je ne retrouve plus ma paire de souliers vernis.
Greta entre. Tommy est triste et il est assis sur les escaliers
Tommy : C’est pas juste Croc. Sissi nous avait pourtant bien promis qu’on ne se quitterai jamais tout les deux.
Sissi : Gackel, Mapperl, descendez d’autres malles s’il vous plait. Vite, dépêchez vous. Franz m’attend.
Tommy : Que ça lui plaise ou non, Sissi va avoir besoin de nous Croc. Il faut qu’on parte avec elle.
Il sort à l’extérieur.
Mapperl et Gackel monte sur la malle et la pousse pour qu’elle descende en glissant sur les escaliers. Puis ils remontent en riant. Tommy arrive avec un petit sac qu’il glisse dans un gros panier.
Ludovica (en apportant les chaussures de Sissi) : Wilfrid, vous pouvez commencer à charger les malles
Tommy entre dans le panier qui contient les robes de Sissi. Wilfrid tire le panier pour aller le charger.

Au palais
Karl est en train de marcher quand sa mère l’appelle.
Sophia : Karl, viens me voir mon fils. J’ai un petit service à te demander.
Elle est debout près d’une porte qui est gardée par deux soldats. Karl entre dans la pièce en refermant la porte derrière lui. Les soldats tendent leurs oreilles à la porte pour écouter ce qui se passe à l’intérieur.
Karl : Comment ! Que…que…que je m’occupe d’Helena. Que je sois gentil avec elle. Que je lui passe tous ses caprices a cette chipie. Enfin mère, tu n’es pas sérieuse.
Sophia le regarde d’une façon très stricte.
Karl (résigné) : Bien mère, c’est entendu. Je ferai selon ton désir.

En ville
Il neige. Max arrive a destination.
Max : Bonjour petite Lisa.
Lisa : Oh. Maman, maman, c’est monsieur le duc Max.
Mme Brauner : Miséricorde, Monsieur le Duc.
Max : Et oui, Madame Brauner. Je suis venu pour vous ramener à Possi.
Mme Brauner : Oh, Monsieur le Duc. Mon Hans va être tellement heureux.
Au même moment, une explosion se produit.
Mme Brauner : Quelle horreur. C’est une explosion de grisou. Et Hans qui est encore au fond de la mine.
Elle court devant et Lisa la suit.
Lisa : Maman, maman

A Possi
Sissi est debout sur le carrosse.
Sissi: Tommy! Toufou! Ah, Oh.
Tina sort de la maison suivie de ses deux frères.
Tina : Rien a faire. Nous les avons pourtant cherché partout.
Gackel (le visage noir) : De la cave…
Mapperl (recouvert de toiles d’araignée) : …au grenier.
Sissi descend du toit du carrosse.
Sissi : Mais maman, je ne peux pas partir sans Toufou, ni sans dire au revoir a Tommy.
L’escorte : Nous ne pouvons attendre plus longtemps, Princesse.
Sissi : Princesse. Oh, ar, c’est vrai, oui.
Ludovica : Et oui, ma petite princesse. Tu dois apprendre à grandir. Ton avenir est auprès de Franz maintenant.
Greta se met à pleurer. Sissi serre sa mère dans ses bras.
Ludovica : Ma chérie.
Sissi : Oh maman, je t’aime tellement. Qu’es-ce que je vais devenir loin de vous tous ? Tina, Gackel, Mapperl, Bepa.
Les enfants (allant la serrer) : Sissi, Sissi, tu ne nous oublieras pas.
Sissi : Je ne vous oublierai jamais, Tina. Jamais.
Wilfrid va se mettre à coté de Greta qui pleure toujours. Sissi monte dans le carrosse.
Sissi : Au revoir mes chers amis.
Le cocher : Ya !
Tout le monde : Au revoir
Tina et les autres : Au revoir Sissi, a bientôt. Au revoir Sissi, a bientôt.

Toufou aboie devant un grand trou quand il voit passer l’escorte. Il commence à le suivre.

Au palais
Zottornic (ouvrant une lettre) : Voyons un peu les nouvelles. Des mineurs ensevelis dans la mine de Vifle. C’est formidable. Voilà une bonne occasion pour le prince Franz de prouver a ses futurs sujets qu’il a un cœur d’or. Et pendant son absence, notre Impératrice auras le champ libre pour donner des leçons de savoir vivre à la petite paysanne de Bavière.
On voit son ombre rire diaboliquement.

En ville, a la mine
On voit des cordes, attaché à des ânes, qui entre dans la mine.
Max : Prêt là haut. Allez y, tirez !
Tout le monde commence à tirer pour faire remonter l’ascenseur.
Deux hommes dans la mine : Oui, c’est ça. Continuez, courage.
Des gens : Oh, regardez, regardez, ils remontent.
Max : Les voilà.
Madame Brauner se précipite dans la mine.
Des gens : Attention, pas trop vite.
Max : Ca suffit !
Mme Brauner : Et Hans Brauner, mon mari. Vous savez s’il est…
Un mineur : Je crois qu’il est resté coincé avec son équipe dans la galerie nord. Désolé.
Mme Brauner : Oh !
Les mineurs sortent de la mine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vid_hurry
toufou
toufou
avatar

Féminin Nombre de messages : 460
Age : 27
Personnage préféré : Sissi, Franz et Karl
Autre(s) DA préféré(s)? : Princess Starla, Winx,Dragon Booster, Valerian&Laureline,Martin Mystere,Code Lyoko,Galactik Football
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: episode 14 : retrouvailles manquées   Ven 27 Fév - 10:09

Au palais
Franz est debout à l’entrée du palais
Karl : Franz
Franz : Tu avais raison Karl. Ca y est, tout est prêt. Sissi n’a plus qu’à arriver
Karl : Notre mère a réuni tous ses ministres dans la salle du conseil. Tu dois t’y rendre d’urgence Franz.
Franz : Ah ha ha ha ha. Maman devrait savoir que ma seule urgence c’est de serrer Sissi dans mes bras. Bon d’accord, j’y vais.
Ils se dirigent tous les deux vers la salle.
Franz : Qu’es-ce que tu as Karl ? Tu en fais une tête.
Karl : Notre mère m’a demandé d’emmener Helena visiter les monuments de Vienne pour lui changer les idées.
Franz : Et toi, tu as accepté.
Karl : Tu sais, depuis que j’ai emmené Sissi au bal de tes fiançailles, maman m’adresse a peine la parole. Alors, c’était ça ou partir tout de suite faire mon service militaire dans une garnison au fin fond de l’empire.
Franz : Mon pauvre Karl. Bon courage.
Franz monte les escaliers tandis que Helena descend.
Helena : Oh, un tapis rouge pour Elisabeth. C’est un comble. Ridicule.
Elle s’approche de Karl qui se retourne et regarde en l’air.

Dans la salle du conseil
Sophia : Ca va te changer des épais dossiers de Schönbrunn. Tu devrais être content.
Zottornic : Altesse, songez à toutes ces pauvres femmes qui attendent leurs maris, à tous ces petits enfants qui pleurent leur pauvre papa, bloqués au fond de la mine.
Un homme : Personne mieux que vous ne seras leur remonter le moral, ni organiser les secours.
Zottornic : Le peuple sera fier de vous.
Franz (se levant) : Bien sure, mais Sissi doit bientôt arriver et…
Sophia : Elisabeth, je me charge de l’accueillir. Tu voulais des responsabilités Franz. Et bien voilà, je t’en donne. Je veux que tu partes sur le champ aider ces pauvres gens de la mine de Vifle.
Franz : Mais…mais mère…
Sophia : C’est un ordre !
Il s’assoit, résigné.

Quelques instants après, a l’extérieur du palais
Franz est sur Panache. Il s’approche du lieutenant.
Le lieutenant : Ca y est, tout est prêt votre Altesse. On peut y aller.
Franz : C’est entendu lieutenant. En route.
Le lieutenant et deux chariots se mettent en route.
Franz : Je me demande ce que Sissi va penser de mon absence.
Il se met lui aussi en route.

On voit passer l’escorte de Sissi.
Sissi : Si Franz m’a fait cherché aussi vite, (elle avance en même temps les rideaux pour regarder dehors), c’est qu’une date a finalement été décidé, tu ne penses pas Cancan ?
Elle se met à bailler.
Sissi : Il aura réussi à convaincre sa mère comme d’habitude. J’espère qu’on va bien s’entendre toute les deux. Et qui sait, (elle baille à nouveau) je deviendrais peut-être aussi amie avec Helena.
Elle baille une nouvelle fois et ferme les yeux.

Sissi est soudain secouée dans le carrosse qui s’arrête tout d’un coup.
Un homme a l’extérieur : Si vous ne payez pas, les soldats vous feront gouter la veille du cachot.
Sissi s’adressant a un soldat de son escorte : Que se passe-t-il ?
Soldat : Euh…rien, rien Princesse. Juste une poignée de paysans mecontents qui bloquent la route.
Sissi ouvre la porte mais le soldat essaie de l’en empêcher.
Soldat : Princesse, il vaut mieux que…
Sissi (sortant du carrosse) : Laissez-moi faire maintenant. Je connais bien les paysans.
Soldat : N’y allez pas Princesse.
Une femme : Vous ne nous prendrez pas nos dernières bêtes, ni nos récoltes.
Un homme : Vous allez nous faire mourir de faim, nous sommes trop pauvres.
Ils bombardent en même temps les collecteurs d’impôts de légumes.
La femme : Et tout ca pour payer vos fêtes à Schönbrunn et vos combats militaires contre ces pauvres Hongrois. A bas l’injustice !

Sissi : Ecoutez moi. Je m’appelle Sissi. Je suis la fiancée du prince héritier de l’empire d’Autriche.
Les gens : Oh, la Princesse.
Sissi : Et je vais essayer de résoudre votre problème.
Les collecteurs d’impôts : Princesse, oh quel honneur, quel honneur.
Ils s’abaissent tous les trois devant elle en retirant leurs chapeaux.
Sissi : Messieurs les collecteurs d’impôts, si je vous affirme que ces paysans sont trop pauvres pour payer l’impôt, renoncerez vous a leur prendre leurs vaches et leurs récoltes ?
Collecteur d’impôt : Hélas Princesse, les ordres sont les ordres, et en plus ils viennent d’en haut, de tout en haut.
Sissi : Ils viennent de l’impératrice elle-même, je le sais, mais je peux peut être la faire changer d’avis.
Les collecteurs d’impôts : Euh…c’est à dire que…Princesse…enfin…Votre Altesse…
Les paysans : Vous avez entendus ca…Oh quel courage…
Sissi se dirige vers le carrosse.
Sissi : Majesté, s’il vous plait, demandez a ces messieurs de laissez ces gens tranquilles.
Cancan (imitant la voix de l’impératrice) : Tyrannique, Messieurs laissez ces gens tranquilles.
Les collecteurs d’impôts : Bien…bien…bien sure Ma…Majesté
Sissi : Et Vive l’Impératrice Sophia.
Elle prend Cancan de l’intérieur. Les gens laissent passer le carrosse en criant ‘Vive la Princesse Sissi’.
Sissi : Et voilà, mon Cancan. La politique c’est pas plus compliqué. Maintenant à Schönbrunn, vite. Que je raconte tout ca à Franz.

Franz arrive devant un panneau.
Franz : Vifle à droite et tout droit la Bavière. Si seulement…par là.
Franz prend le chemin vers Bavière tandis que les autres continuent vers Vifle.

Karl et Helena rentrent au palais.
Helena : Oh, au fait, merci pour la promenade Karl. Musées, chevaux de bois et pâtisserie viennoise, c’est tout ce que tu as trouvé. Ridicule ! La prochaine fois réserve ces distractions puériles pour la paysanne Bavaroise.
Karl : En tout cas j’espère que je n’ai pas manqué son arrivée à cause de tes jérémiades.
Helena : Oh ! Tu dis ca pour me faire enrager. Je te déteste Karl. Je te déteste !

A l’intérieur, Sophia descend les escaliers, accompagnée de Zottornic et de Dame Mathilde.
Sophia : Je vais vous confier la surveillance de la Princesse, Dame Mathilde.
Dame Mathilde : C’est un grand honneur, Majesté.
Sophia : Tachez de vous montrer digne de ma confiance ma chère. Ah, voilà Karl. Karl, tu pars immédiatement rejoindre ton frère à la mine de Vifle. Il va avoir besoin de toi.
Karl : Franz. A la mine.
Helena : Ca c’est le bouquet.
Zottornic : Oui, le prince héritier ne renonce à aucun sacrifice. Il est tant dévoué à son peuple (Helena se met à rire), aux malheureux ouvriers bloqués dans ces sombres galléries. Ah.
Karl : Enfin mère, je suis sure que Franz aurai voulut que je reste, au moins le temps d’accueillir Sissi a sa place.
Sophia : Dame Mathilde s’en chargera. Vas préparer ton paquetage. Exécution.
Helena : Majesté, laissez moi partir avec Karl. Je…je désire venir en aide à ces pauvres gens, moi aussi. Je pourrais réconforter les femmes des mineurs, ces…ces…ces pauvres veuves et leurs orphelins.
Sophia : Oohh ma chère Helena, je reconnais bien la votre grande générosité. Soites, j’accepte. Vous partirez aussi. Oh, je devrais me passer de vous.
Helena : Merci Majesté. Merci.
Sophia continue de descendre les escaliers.
Sophia : Oui, je disais donc, pas de familiarité avec la Princesse. Soyez ferme et autoritaire. Cette petite à besoin de discipline et surtout apprenez lui le protocole. Le protocole.
Helena monte les escaliers et Karl la suit.
Karl : Tu peux m’expliquer cette mascarade.
Helena : Tu ne croyais tout de même pas que j’allais rester toute seule ici avec cette mijaurée. Entre ta Sissi et la mine, je préfère encore la mine.

A la mine
L’ascenseur remonte et Franz l’attend en haut.
Max : Franz, ça par exemple. Quelle bonne surprise.
Franz : Bonsoir Duc Max. Drôle d’endroit pour des retrouvailles, n’es-ce pas. (S’adressant aux mineurs) Courage mes amis, l’hôpital sera bientôt prêt.
Max : Merci pour les secours. Nous en aurons bien besoin.
Franz : Mais, que faites vous a Vifle ?
Max : J’étais venu chercher la famille Brauner, mais il y a eu une explosion et Hans Brauner est toujours au fond, bloqué.
Un homme : Vous venez Max, nous redescendons.
Max : Franz, je vous présente petit Joe. C’est un homme précieux et infatigable.
Ils se serrent la main.
Franz : J’ai bien connu Hans Brauner. Je descends avec vous Duc Max.
Max : Je n’en attendais pas moins de vous Franz. Et puis appelez moi donc Max. Tout le monde ici m’appelle comme ça. Et après tout, vous faites presque parti de la famille.
Franz hoche la tête.
Petit Joe (tendant un casque à Franz) : Vous en aurez besoin Prince Franz.
Il le met.

Au palais, Karl et Helena partent pour Vifle.
Sophia : Les voilà partis et la voici qui arrive. Si tu veux être un jour la femme du futur empereur d’Autriche, ma petite Elisabeth, il va falloir apprendre à m’obéir.

Sissi descend du carrosse et regarde le palais.
Sissi : Oh
Dame Mathilde : Bonsoir Princesse, je suis Mathilde, votre dame de compagnie. Vous devrez m’appeler Dame Mathilde. Suivez-moi, je vous prie.

Dans sa chambre, en pliant sa veste.
Sissi : Et bien mon Cancan, ça commence mal. Ce palais m’a l’air d’être plutôt sinistre. Ah.
Elle fait tomber le paquet que lui avait donné son père.
Sissi : Oh ! Le cadeau de papa. Je l’avais complètement oublié.
Elle l’ouvre et y découvre une photo de sa mère et de son père et se met à pleurer. Elle sort sur le balcon.
Sissi : Oh, papa, maman, Tommy, Toufou, les enfants. Oh, vous me manquez déjà tellement.

Tommy (sortant du panier) : Ca y est Croc, nous sommes enfin arrivés. Bienvenu à Schönbrunn.

Plus loin, Toufou continue son chemin pour retrouver Sissi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
princesse sissi
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2613
Age : 33
Personnage préféré : sissi et frantz
Autre(s) DA préféré(s)? : princesse starla
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: episode 14 : retrouvailles manquées   Ven 27 Fév - 16:14

super

merci vidou

Vive_________Princesse____________Sissi_________!!!

www.princessestarla.discutforum.com

www.princessesissi.discutforum.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.princessestarla.discutforum.com
vid_hurry
toufou
toufou
avatar

Féminin Nombre de messages : 460
Age : 27
Personnage préféré : Sissi, Franz et Karl
Autre(s) DA préféré(s)? : Princess Starla, Winx,Dragon Booster, Valerian&Laureline,Martin Mystere,Code Lyoko,Galactik Football
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: episode 14 : retrouvailles manquées   Ven 27 Fév - 18:08

De rien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sora
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1942
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: episode 14 : retrouvailles manquées   Sam 28 Fév - 19:47

Vive la retranscription,bravo!!! Cheers!!!

Vive_________Princesse____________Sissi_________!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princessesissi.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: episode 14 : retrouvailles manquées   

Revenir en haut Aller en bas
 
episode 14 : retrouvailles manquées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 10 - Spéculations sur le ...
» Episode 10 - Retrouvailles
» Episode 5 - Un premier rendez-vous manqué
» Episode 129 : Fairy Tail
» REQUETE] Cherche soft qui fait un bip lors d'un appel ou sms manqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Princesse Sissi :: Princesse Sissi :: Episodes-
Sauter vers: