Princesse Sissi

Un forum sur le célèbre dessin animé Princesse Sissi
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 episode 11 :les parents refusent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
princesse sissi
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2613
Age : 33
Personnage préféré : sissi et frantz
Autre(s) DA préféré(s)? : princesse starla
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: episode 11 :les parents refusent   Lun 28 Juil - 10:44

sissi et franz sont heureux d'annoncer à leur famille respective leur futur mariage,mais le père de sissi s'y oppose formellement ;hors de question qu'elle éepouse le fils héritier de leur ennemi.Quand au prince,l'impératrice a déjà planifié son mariage avec héléna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.princessestarla.discutforum.com
vid_hurry
toufou
toufou
avatar

Féminin Nombre de messages : 460
Age : 27
Personnage préféré : Sissi, Franz et Karl
Autre(s) DA préféré(s)? : Princess Starla, Winx,Dragon Booster, Valerian&Laureline,Martin Mystere,Code Lyoko,Galactik Football
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: episode 11 :les parents refusent   Mar 27 Jan - 15:46

Voici l'épisode avec tous les détails.

Recap : Le père de Sissi pense que sa fille est bouleversée par le départ d’Andrassy mais en réalité c’est Franz qu’elle va voir. Elle ignore que Sophia et Zottornic fondent des projets sur une union entre le prince et Helena. Entre temps, sur un chemin près d’Innsbruck, une avalanche se produit. Franz arrive juste a temps pour la sauver et lui demander sa main. Sissi quitte Innsbruck et rentre chez elle apporter la bonne nouvelle.

Les parents refusent

Sissi arrive en Bavière à Possi. Elle entend Tina pleurer dans le kiosque.

Tina (a sa poupée) : Il faut que vous me disiez pourquoi Sissi est partie. Vous dites qu’elle ne nous aime plus ? C’est pas vrai, arrêter de dire des mensonges.
Sissi : Tu sais bien que Mademoiselle Lucie dit toujours des bêtises.
Tina en se jetant dans ses bras : Sissi !
Sissi : Ma petite Tina.
Tina : Mais ou était tu passé ? Qu’es-ce que tu as fais ? Raconte moi, aller !
Sissi : Vous n’avez pas eu mon message ?
Tina : Quel message ?
Sissi : C’est sans doute mieux ainsi. Non, mais rien Tina, c’est un secret.
Tina : Tu sais, papa est très fâché. Il dit que tu as fais une…une fugue. Attention, tu vas te faire drôlement gronder.
Sissi : Hmm…dans ce cas, je préfère d’abord parler a maman. Tu pourrais peut être trouver un moyen d’éloigner papa.
Tina : D’accord, mais il me dire ton secret
Sissi : C’est promis
Tina : Bon, attend moi ici. Des que la voie sera libre, je te ferai signe.
Elle court vers la maison tandis que Sissi cueille une pomme.

On voit un marchand essuyer une pomme et la placer sur une pile de pommes rouges et vertes. Franz arrive sur Panache. Il s’arrête près d’une femme vendant des fleurs et achète un gros bouquet. Il lance quelques fleurs en l’air tout en se dirigeant vers le château. Des personnes reçoivent chacune une fleur et, en regardant Franz passer, le marchand de pommes fait tomber sa pile de fruits.
Marchand : Ah, malédiction !
Un homme qui a reçu une fleur : Vous avez vu cet énergumène ? De mon temps, voyez vous, les jeunes gens étaient quand même bien élevés.
Une femme ayant reçu une fleur : Mais enfin, vous ne l’avez donc pas reconnu ? C’est le prince héritier.
L’homme : Qu’es-ce que vous me dites ?
La femme : Je parie qu’il est amoureux, ohh !

Franz arrive au château entre tandis que deux soldats le regardent en entrouvrant une porte. Franz ouvre une porte et aperçoit sa mère entourée d’autres personnes.
Franz : Oh
Sophia : Franz, entre.
Franz (en lui donnant les fleurs) : Tiens maman, c’est pour toi. Oh, si tu savais ce qui m’arrive.
Sophia : Oh ! Mon fils, quel délicate attent… Franz ! Tu as quitté Vienne sans mon consentement !
Franz : J’étais …
Sophia : Je sais parfaitement où tu étais, je te remercie ! Enfin, au moins tu arrive a point pour assister au conseil. Un conseil qui te concerne tout particulièrement.
Franz : Mère, j’ai quelque chose d’important a te dire.
Sophia : Tu m’expliqueras plus tard. Regarde un peu dans quel état tu t’es mis. Je te donne cinq minutes pour te changer.
Karl : Je t’accompagne à ta chambre.

A Possi
Tina entre dans la grande cage où est garder les oiseaux et met des graines sur sa main.
Tina : Viens par ici. Aller vient.
Elle prend un pigeon voyageur et entre dans la maison où elle écrit une lettre qu’elle attache à la patte du pigeon. Puis elle court voir son père.
Tina : Papa, papa. Regarde, un pigeon voyageur. Je l’ai trouvé sur le rebord de ma fenêtre.
Le Duc ouvre la lettre et la lit.
Max : C’est un message de Sissi !
Mapperl, Gackel et Tommy : Sissi ! Où est-elle ?
Max : A la clairière des chasseurs. Elle m’y attend pour me dire quelque chose de très important. Je pars la retrouver tout de suite.
Mapperl : Papa, emmène nous avec toi papa.
Tommy : Oui, moi aussi.
Max : D’accord les enfants, mais a condition que vous me laissiez parler tranquillement avec Sissi.
Les enfants : C’est promis
Max : D’accord. Wilfrid, pouvez vous atteler la carriole ?
Ils courent à l’extérieur. Tina laisse tomber la lettre et Ludovica la ramasse.
A l’extérieur, les trois garçons grimpent dans la carriole.
Max : En avant !
Tina signale Sissi avec un mouchoir blanc.

Au château
Franz s’habille et parle à Karl.
Franz : Elle est sans pareille Karl. Elle est vive, spontanée, sincère. Ah, si tu savais. Je me sens si bien avec elle. Je crois que je pourrais tout lui dire, je ne pourrais rien lui cacher. Oh Karl, tu sais que je l’aime.
Karl : Mais enfin, dis moi qui est cette personne ?
Franz : Tu ne devines toujours pas ? C’est Sissi.
Karl : Sissi !
Franz : Tu ne dis rien ? Tu n’as pas l’air heureux de ce qui m’arrive.
Karl : Ah si, mais prend garde. Ton choix risque de ne pas plaire à tout le monde.
Franz : Dis moi Karl, tu ne serais pas amoureux d’elle toi aussi ?
Karl : Moi, amoureux de Sissi ! Tu dis n’importe quoi.
Franz : Souhaite moi bonne chance
Karl : Bien sur Franz.

A Possi
Sissi entre chez elle, dépose sa cape sur les escaliers et monte. Sa mère ouvre une porte.
Ludovica : Ah, te voilà enfin Sissi ! J’attends tes explications !
Sissi : Maman, tu vas tout de suite comprendre.
Ludovica : Nous nous faisons du souci, nous passons une nuit blanche et mademoiselle Sissi revient la bouche en cœur en donnant rendez vous a son père.
Tina : Mais maman…
Ludovica : Je sais Tina. C’est toi qui as écrit ce billet et en plus il est bourré de fautes d’orthographes.
Sissi : Mais laisse moi parler.
Ludovica : Tu ne nous avait jamais rien cacher jusque là. Maintenant ma fille, tu dois tout me dire.
Sissi : Maman, il m’arrive quelque chose d’incroyable. Je suis amoureuse.
Ludovica : Amoureuse…
Tina : Sissi est amoureuse ! Ca, c’est incroyable. C’était ça ton secret ? Pas plus compliqué ?
Sissi : Ah oui, c’était ça mon secret. Je voulais que tu sois la première à le savoir.
Ludovica : Alors, dis moi ma fille, qui es-ce ? Ton père et moi le connaissons ?
Sissi : Peut-être
Tina : Aller dit nous.
Sissi : Non, pas tout de suite. Je préfère vous réserver la surprise. Et surtout, pas un mot a papa.
Ludovica : Comme tu voudras, mais ne nous fait pas trop languir. Amoureuse, tout de même, elle est encore si jeune.

Au château
Dans un couloir, Helena se regarde dans un miroir et elle voit Franz passer.
Helena : Oh !
Franz continue son chemin sans même la regarder.
Helena : Franz
Franz : On m’attend au conseil, Helena. Je suis déjà en retard
Helena : Mais Franz
Franz : Plus tard Helena, plus tard.

Il entre au conseil et s’assoit.
Sophia : Il est bien évident que je ne suis pas éternelle mon fils et je dois penser a ma succession. Et c’est toi qui me remplaceras sur le trône un beau jour. Mais avant, il faudra que tu te trouves une femme qui soit digne d’être la future Impératrice d’Autriche.
Franz : A ce propos mère, justement…
Sophia : Apres avoir mûrement réfléchit et pris conseil auprès de mon conseiller Zottornic, je crois avoir trouvé cette femme, cette perle rare qu’il te faut. Cette jeune fille possède toutes les qualités. (Franz pense à tout les moments passé avec Sissi tandis que Sophia continue de parler) D’ailleurs Franz, tu la connais depuis longtemps. Je suis sure qu’elle comblera tous tes vœux et tes rêves deviendront réalités.

A Possi
Sissi pense aussi à Franz. Max rentre.
Max : Tina, viens ici tout de suite ! Quel est cette histoire de rendez vous ? (Voyant la cape sur les escaliers) La cape d’Andrassy ! Sissi est revenue.
Cancan : Amoureuse. Sissi est amoureuse.
Max : Oh, je comprends tout. Ma fille était partie rejoindre Andrassy. Elle est amoureuse de lui.
Ludovica : Je le savais
Max : C’est merveilleux. Je ne pouvais souhaité meilleur gendre. Dans mes bras ma petite chérie.
Ludovica : Max, attend. Elle préférerai t’annoncer la nouvelle elle même.
Max (montant les escaliers) : Andrassy, le meilleur des hommes.
Tina essaie de le retenir mais en vain
Tina : Papa, Sissi est très fatiguée
Max : Ah, Gyula Andrassy, une perle rare.
Cancan : Perle rare

Franz : Helena !!!
Max : Franz !!!

A Possi
Max : Il n’est pas question que tu te marie avec Franz.
Sissi : Mais enfin, papa.
Max : Pour une fois Sissi ne discute pas ! J’en ai décidé ainsi, un point c’est tout !
Sissi : Oh !
Max : Mais où vas tu comme ça ? Sissi !
Sissi : Puisque tu ne veux pas m’écouter, je vais aller retrouver Tempête. Lui au moins il me comprend.
Max : Tu tiens à épouser un ennemi de la Hongrie ?
Sissi : Franz n’est pas un ennemi de la Hongrie.
Max : Peut-être, mais c’est le fils de l’Impératrice Sophia qui tyrannise ce pays.
Sissi : Toi qui as toujours été un défenseur de la liberté, tu n’est même pas capable de la donner a ceux que tu aimes.
Max : Petite insolente ! Monte dans ta chambre et vite. Tu y resteras enfermé jusqu'à nouvel ordre.
Sissi : C’est trop…injuste !
Elle court pleurer dans sa chambre.

Au château
Franz recroise Helena dans un couloir.
Helena : Franz
Franz : Plus tard, plus tard.
Helena : Oh, ça ne se passera pas comme ça !

Franz va voir Zottornic.
Franz : C’est vous qui avez manigancé ce projet de mariage avec Helena, n’es-ce pas Zottornic ? Et l’élévation de ce crétin de Grossberg au rang de Maréchal d’empire. Et la dénonciation de la famille de Sissi.
Zottornic : Je me permet de faire remarqué que je n’ai fait que me mettre au service de l’empire, Votre Altesse. Vous êtes encore jeune votre Altesse. Vous apprendrez qu’un empire ne se gouverne pas avec de bons sentiments.
Franz : Ni avec de mauvais, Zottornic !

Son chien commence à aboyer.
Zottornic : Coucher Démon.

Dame Mathilde vient voir Franz.
Dame Mathilde : Votre Altesse, sa majesté l’Impératrice vous prie de la rejoindre dans ses appartements.
Franz : Dites lui que j’arrive. Que cela vous plaise ou non, j’épouserai Sissi, même si je dois me mettre tout le monde à dos.
Franz s’en va.
Zottornic : Ah l’amour, toujours l’amour. Des enfantillages, oui. Enfin, nous verrons bien qui finira par avoir le dernier mot.
(Rire diabolique)

Dans la chambre de l’Impératrice
Franz est debout près de la cheminée, l’Impératrice est assise et Helena pleure sur ses genoux.
Helena : Oh oh oh oh oh. Majesté, qu’ai-je fais pour que votre fils me traite avec autant de cruauté ? Je ne comprends pas.
Sophia : J’attends des explications, Franz !
Franz : Arrête de jouer la comédie Helena. Ne te laisse pas attendrir mère. Helena est incapable d’éprouver le moindre sentiment sincère.
Helena : Je ne pourrais pas survivre a tant de méchanceté.
Sophia : Regarde dans quel état tu as mis cette pauvre Helena. Elle ne mérite pas pareil traitement.
Franz s’en va.
Helena : Franz
Franz : C’est inutile Helena, je ne t’épouserai jamais.
Helena (en colère) : Oh !!! (Faisant semblant a nouveau) Que je suis malheureuse, oh je suis malheureuse, oh la la la la.

Zottornic sort de l’ombre.
Sophia : Oh, c’est vous. J’imagine que vous avez écouté ma conversation avec mon fils. Que dois-je faire ? Franz est impossible. S’il continue ainsi, il va me faire mourir.
Zottornic : Votre majesté vient peut-être de trouver la solution.
Sophia : Comment ça ?
Il chuchote quelque chose à l’Impératrice et Helena se met à sourire.

A Possi, dans la chambre de Max et Ludovica
Ludovica : Max
Max : Hmm
Ludovica : Je crois que…enfin, il me semblerai plus avisés de…Bon, Sissi et Franz s’aiment. Pourquoi s’opposer a leur bonheur ?
Max : Tu connais mes raisons Ludovica. Sissi ne serait pas heureuse à la Cour. N’en parlons plus.
Ludovica : Ah !

Dans la chambre de Sissi, Tommy essaie de la consoler avec l’aide de Croc.
Sissi : Pas question de vivre prisonnière dans ma propre maison ! Je vais retrouver Franz. Apres tout, je peux me passer de l’accord de papa. (Se tournant vers Tommy) Tu veux bien m’aider à m’enfuir ?
Tommy : Bien sure Sissi, mais enfin je…
Sissi : Gros bêta, mais je t’emmène, c’est évident. Et toi aussi Croc.
Franz est dans sa chambre quand il entend frapper à la porte.
Dame Mathilde : Votre Altesse ! Oh Votre Altesse ! Oh, je suis désole de vous déranger au milieu de la nuit comme sa mais votre mère, sa majesté l’Impératrice…
Franz : Parlez Dame Mathilde. Qu’y a-t-il ?
Dame Mathilde : Votre mère est au plus mal. Elle vous demande à son chevet. Venez vite. Oh, quel malheur !
Franz : Oh !
Il court voir sa mère.
Dame Mathilde : Oh, quel malheur. C’est affreux.
Franz : Oh, maman. Que t’arrive t-il ?
Sophia: Oh, Franz.
Helena arrive avec ses vêtements ridicules.
Sophia : Mes enfants, ma dernière heure est arrivée.
Franz : Maman, tu…tu vas vivre encore cent ans, voyons.
Sophia : Avant de mourir, mon souhait le plus cher serait de voir l’avenir de l’empire assuré. Franz, promet moi sur mon lit de mort, promet moi d’épouser Helena.
Helena : Votre majesté, c’est trop d’honneur. Je ne peux pas…
Franz : Je respecterai tes dernières volontés.
Helena (tout excité) : Dois-je comprendre que c’est oui !
Sophia : Oh ! A la bonne heure. Je commence déjà à me sentir un peu mieux.

Sissi s’enfuit entre temps de Possi avec Tommy.

Des télégrammes et des messagers sont envoyés partout dans l’empire.
Sissi et Tommy arrivent au village où tous les gens se sont rassemblés devant chez le bourgmestre.
Sissi : Bonjour Mr Muller. Que se passe-t-il ?
Mr Muller : Bonjour mademoiselle Sissi. Il paraît que le bourgmestre a une importante déclaration à faire.
Le bourgmestre : Mes chers concitoyens, j’ai l’honneur et l’immense joie de vous annoncer que nous venons de recevoir notre premier télégramme. Il vient de la famille Impériale d’Autriche. C’est une grande nouvelle qui feras plaisir a tous. En tant que bourgmestre, c’est a moi que revient l’ainsi honneur de vous le lire.
Sissi : Ca y est Tommy. Franz a déjà fait annoncer nos fiançailles.
Le bourgmestre : Famille Impériale. Annonce fiançailles. Prince héritier Franz Von Habsbourg. Avec la Vicomtesse Helena Von Grossberg.
Sissi : Oh !!!
Tommy : Oh !!!
Une femme : C’est quand même un drôle de choix.
Tommy : Sissi !
Sissi s’est évanouit.


Dernière édition par vid_hurry le Lun 9 Fév - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sora
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1942
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: episode 11 :les parents refusent   Mar 27 Jan - 21:08

Puée!!! What a Face
Waouw,bravo,merci,on a même toutes les paroles!!! Cheers!!!

Vive_________Princesse____________Sissi_________!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princessesissi.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: episode 11 :les parents refusent   

Revenir en haut Aller en bas
 
episode 11 :les parents refusent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes parents refusent que je me marie maintenant!
» Episode 129 : Fairy Tail
» FERMETURE DE CLASSE A SAINT GELY: LES PARENTS MOBILISES
» Episode 1 - Disparition sur le campus
» Nouvelle episode de lost s06 l'episode bonus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Princesse Sissi :: Princesse Sissi :: Episodes-
Sauter vers: